skip navigation

Le baromètre du transport de TIMOCOM : l'Allemagne affiche des signes de faiblesse, l’Italie présente des valeurs atypiques

Ralentissement conjoncturel paneuropéen : une baisse globale de 8,3 pourcents en 2019

Partager sur ...
19.02.2020

Erkrath, le 19/02/2020 – L’an passé, les logisticiens italiens ont pu se réjouir de progressions notables : « Pour l’Italie, nous enregistrons une hausse du fret de 16 pourcents par rapport à l’année précédente », explique le Business Analyst de TIMOCOM, Tilman Fecke. Et cela va totalement à l'encontre de la tendance actuelle. En effet, le bilan annuel qui vient d’être établi par le baromètre du transport de TIMOCOM est tout sauf positif. Il révèle que l’année 2019 a connu une baisse des offres de frets au sein de l'Europe et au-delà des frontières de 8,3 pourcents par rapport à l’année précédente. L’année 2018 s’était achevée avec une hausse de 5 pourcents par rapport à 2017.

L’affaiblissement de la conjoncture a eu des répercussions sur la logistique l’an passé. Ce résultat reflète la rétrospective de l'année du baromètre du transport de TIMOCOM. En 2019, le secteur du transport a connu une baisse des offres de fret de 8,3 pourcents par rapport à 2018 en Europe et en dehors des frontières européennes.
Partager sur ...

Tilman Fecke considère que la hausse connue par le secteur du transport italien est principalement due à la forte croissance de la demande en biens de consommation. « De notre point de vue, il est réaliste de supposer que des évènements de politique commerciale sont à l’origine de la hausse des exportations de produits en provenance d’Italie. Ces évènements sont notamment le Brexit ou les droits de douane appliqués par les États-Unis sur des produits chinois », explique Tilman Fecke. Pour preuve, la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne a eu une répercussion énorme sur le secteur du transport en Europe. En effet, les 44 pays européens concernés par le baromètre du transport ont augmenté leurs offres de fret à destination du RU de 15 pourcents entre le troisième et le quatrième trimestre 2019.

 

Le nombre d’exportations d’Allemagne vers la Grande-Bretagne a également augmenté de 11 pourcents au quatrième trimestre 2019 par rapport au trimestre précédent. Le Business Analyst Tilman Fecke précise à ce sujet : « La décision de reporter le Brexit à fin janvier 2020, donne également à penser que cette hausse est directement liée à l’évolution politique. »

 

Cette évolution à court terme n’a finalement eu aucune incidence sur la tendance globale : la part de fret issue d’Allemagne et en dehors des frontières nationales de l'an passé a baissé de 12 pour cent par rapport à l’année précédente. « Ce ralentissement conjoncturel a un impact plus important sur l’Allemagne qui est un grand pays exportateur. Cet impact est marqué par le net recul de l’Allemagne par rapport à l’évolution dans le reste de l’Europe », annonce le porte-parole de TIMOCOM Gunnar Gburek en commentant cette évolution. « Nous verrons si cette tendance négative se poursuit cette année... ce n’est malheureusement pas improbable », conclut Tilman Fecke.

 

Depuis 2009, le baromètre du transport permet à l’entreprise informatique TIMOCOM d’analyser l’évolution de l’offre et de la demande de transport dans les Smart Apps « Fret » et « Véhicules » intégrées dans le Smart Logictics System. Plus de 130 000 utilisateurs déposent chaque jour jusqu'à 750 000 offres internationales de fret et de véhicules dans ce système qui aide les plus de 43 000 clients de TIMOCOM à atteindre leurs objectifs logistiques de façon intelligente, sûre et simple.

haut