skip navigation

Le marché du transport européen bat au rythme des caprices du coronavirus

Pendant la crise du coronavirus du premier trimestre 2020, le marché du transport a connu d’importantes fluctuations.

Partager sur ...
23.04.2020
Offres de fret en Europe (1er trimestre 2020)

Erkrath, le 23 avril 2020 - L’incertitude sur l’évolution de la crise du coronavirus a engendré une hausse soudaine des offres de fret sur le marché du transport européen. « Dans la perspective de la fermeture des frontières et d’autres restrictions liées au coronavirus, de nombreuses entreprises ont préféré passer des commandes », c’est ainsi que Tilman Fecke, Business Analyst chez TIMOCOM justifie l'exceptionnelle hausse des offres de fret déposées jusque mi-mars sur la première bourse de fret d’Europe.

« On enregistre actuellement de légères tendances à la hausse concernant les offres de fret. Ce n’est qu’au second trimestre que nous serons en mesure de voir l’évolution du secteur du transport marqué par cette pandémie. » Gunnar Gburek porte-parole de TIMOCOM
Partager sur ...

TIMOCOM a ainsi pu enregistrer une hausse des offres de fret de 16 pourcents au premier trimestre 2020, par rapport au premier trimestre 2019. Les transports de pays européens à destination de l’Italie ont augmenté de 26 pourcents et les transports à destination de la Pologne ont même connu une hausse de 53 pourcents. Les transports frigorifiques ont été particulièrement prisés. L’opérateur de la bourse de fret annonce que la demande de transports sous température contrôlée a connu une hausse de 50 pourcents par rapport à l’année passée.

Une baisse de plus des deux tiers des quantités de fret mi-mars

Le tournant de cette tendance à la hausse a été marqué par le confinement paneuropéen dès la mi-mars, ce qui a entraîné l’arrêt des sites de production et l’effondrement des approvisionnements, à l’exception du commerce alimentaire. « Malgré l’augmentation des transports dans le secteur alimentaire, les quantités de fret ont diminué de plus de deux tiers entre mi-mars et fin mars », rapporte Tilman Fecke. « Nous n’avons jamais connu cette situation avant Pâques. » En règle générale, jusqu’à 750 000 offres de fret et de véhicules sont déposées chaque jour dans la bourse de fret de TIMOCOM.

Bien qu’en cette période de confinement, les sociétés de transport cherchent désespérément des ordres de transport pour exploiter au maximum les capacités de leurs camions, les capacités de fret mises sur le marché via TIMOCOM ont diminué au cours de ce premier trimestre. Ainsi le nombre de poids lourds disponibles au cours de ce premier trimestre a diminué de trois pourcents par rapport au premier trimestre de l’année précédente ; en Allemagne, le nombre d’offres de véhicules a même connu une baisse de 15 pourcents. Quel est le rapport ?

« Nous observons que des sociétés de transport retirent temporairement des parties de leur flotte de véhicules du marché, faute de remplissage », explique le porte-parole de TIMOCOM, Gunnar Gburek. Par conséquent, l’état d’urgence dans lequel le monde se trouve ces dernières semaines, provoque des distorsions du marché. Mais Gunnar Gburek reste confiant : « On enregistre actuellement de légères tendances à la hausse relative aux offres de fret. Ce n’est qu’au second trimestre que nous serons en mesure de voir l’évolution du secteur du transport marqué par cette pandémie. »

 

Depuis 2009, le baromètre du transport permet à l’entreprise FreightTech TIMOCOM d’analyser l’évolution de l’offre et de la demande de transport dans la bourse de fret intégrée dans le Smart Logictics System. Plus de 130 000 utilisateurs déposent chaque jour jusqu'à 750 000 offres internationales de fret et de véhicules de cette façon. Ce système aide les plus de 43 000 clients de TIMOCOM à atteindre leurs objectifs logistiques de façon intelligente, sûre et simple.

Pour plus d'informations sur le baromètre du transport de TIMOCOM, rendez-vous sur www.timocom.fr/services/barometre-du-transport.

haut

Je donne mon accord afin que cette page utilise des cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus