skip navigation
18.08.2021

Le baromètre du transport de TIMOCOM : Le nombre d’offres de fret en Europe est actuellement supérieur à celui précédant l'apparition de la pandémie

Le deuxième trimestre 2021 met en relief une croissance soutenue : le volume de fret dépasse encore une fois celui de l'année 2019, à savoir l’année précédant la pandémie. Les assouplissements des contraintes et les effets de rattrapage ont un impact indéniable sur le marché des transports en Europe.

Image des anciennes offres de fret : valeurs supérieures au niveau de l'année précédente

Erkrath, 18.08.2021 – une tendance à la hausse dans le secteur du transport routier de marchandises se confirme au deuxième trimestre 2021. Le baromètre du transport de TIMOCOM présente en effet une croissance constante des offres de fret dans le Smart Logistics System. Le bilan du deuxième trimestre 2021 le prouve : les offres de fret  saisies ont triplé par rapport au deuxième trimestre 2020, tout en dépassant les valeurs de la même période de 2019.

Le deuxième trimestre 2021 s’inscrit dans la continuité des évolutions du dernier trimestre : avec une nouvelle croissance de 51 % des offres de fret par rapport au premier trimestre 2021, le deuxième trimestre atteint de nouveaux records dans le Smart Logistics System de TIMOCOM.
Partager sur ...

Persistance de la croissance des saisies des offres de fret au deuxième trimestre

Le deuxième trimestre 2021 s’inscrit dans la continuité des évolutions du premier trimestre : par rapport au premier trimestre de l’année 2020, l’année a bien commencé avec une croissance de 58 % des offres de fret. Et, avec une nouvelle croissance de 51 % des saisies d’offres de fret par rapport au premier trimestre 2021, le deuxième trimestre atteint de nouveaux records dans la bourse de fret de TIMOCOM. Comparé à la médiocrité du deuxième trimestre de l’année Corona 2020, cela représente une croissance de 251 % et, par rapport à 2019, c.-à-d. avant la pandémie, le nombre de frets a doublé.

Suite au premier trimestre 2021 qui s'est terminé en mars avec un surplus d'environ 6 millions de saisies d’offres de fret par rapport au même mois de 2020, le deuxième trimestre s’est inscrit dans la continuité avec une nette progression : plus du triple d’offres de fret ont été générées dans le Smart Logistics System depuis avril. Les raisons sont, entre autres, la réouverture des commerces de détail et l’évolution économique globale des marchés européens après le déclin de la dernière vague du virus. L'industrie manufacturière tourne notamment en grande partie à plein régime. La reprise économique se reflète également dans l’insuffisance de véhicules au niveau européen.

Petite baisse estivale après un pic historique sur le marché européen

L’évolution en chiffres : les performances élevées du mois de mars 2021 ont été suivies par une progression modérée de 2 % au mois d’avril. En mai, les saisies des offres de fret ont encore fait un bond significatif de 18 %. « Outre l'assouplissement des mesures liées à la pandémie, les effets secondaires du blocage du canal de Suez jouent ici également un rôle non négligeable. Dans les semaines qui ont suivi la fin de ce blocage, de nombreuses marchandises ont dû être transportées à l'intérieur des terres depuis les ports », explique Gunnar Gburek, porte-parole de TIMOCOM. « Par ailleurs, le commerce en ligne reste en plein essor, même si une baisse saisonnière de 5 % en juin par rapport au mois précédent a été enregistrée  ».

Par rapport à l’année 2020 qui fut marquée par les contraintes liées à la pandémie, les mois individuels du dernier trimestre 2021 ont généré de nouvelles valeurs de pointe : 334 % en avril, 345 % en mai et 152 % en juin.

Plus de frets, moins de véhicules

La forte baisse des offres de véhicules reste frappante avec, dans certains cas, des chutes jusqu'à -25 % par rapport à l'année précédente. Cette tendance négative est cependant une conséquence du nombre élevé d’offres de frets, ce qui engendre mécaniquement un surplus de possibilités pour mieux exploiter les véhicules disponibles. La nécessité d'offrir activement des véhicules subit ainsi une certaine stagnation en raison de l'abondance des offres. Cette énorme croissance des saisies d’offres de fret se reflète également dans l’analyse des données individuelles des pays.

De nombreux marchés connaissent un niveau supérieur à celui d’avant la crise

Le trafic intérieur en Allemagne a enregistré un surplus de 69 % de fret au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre 2021. La légère régression de 4 % au premier trimestre 2021 par rapport au boom du fret de la fin de l’année 2020 a ainsi été plus que compensée. Évolution mensuelle des transports intérieurs au deuxième trimestre 2021 en Allemagne : avril +2 %, mai +17 % et juin -5 %. Outre la tendance économique générale, cette évolution repose également sur les excédents de frets causés par les retards des porte-conteneurs.

Après une baisse de 15 % en 2020, le marché néerlandais a enregistré une croissance moyenne de 6 % au premier trimestre 2021. Selon les prévisions, le transport de marchandises devrait ici croître de 1,5 % en 2021. Concernant les besoins en transport routier de marchandises, les taux de croissance révèlent actuellement une tendance optimiste, qui peut faire croire que ces prévisions seront dépassées. Certaines indications fournissent, entre autres, les données suivantes sur les pays desservis : Le nombre de saisies d’offres de fret avec lieu d'expédition aux pays-Bas et destination en Allemagne a augmenté de 454 % au deuxième trimestre par rapport au même trimestre de 2020.

Le marché polonais a également le vent en poupe, même si la reprise après les restrictions de la pandémie progresse légèrement plus lentement que le marché global européen. La progression enregistrée au deuxième trimestre 2021 est certes inférieure aux offres de fret en Allemagne, mais dans l’ensemble, on a quand-même enregistré une croissance de 183 % par rapport au même trimestre de l’année précédente. Après un premier trimestre 2021 déjà performant (+30 %), le volume de fret en Pologne a encore augmenté de 15 % au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre 2021. Évolution mensuelle détaillée : la forte progression de mars s’est inscrite dans la continuité, même si l’on a enregistré une baisse de 25 % en avril 2021 par rapport au mois précédent. Les valeurs des mois précédents ont à nouveau été dépassées en mai et en juin : plus 9 % et plus 16 %.

La plus grande croissance des fret a été enregistrée sur le territoire national en France

Les saisies des offres de fret avec lieu de chargement et destination en France ont montré la plus forte croissance des transports intérieurs au deuxième trimestre 2021 par rapport à l'année précédente : une progression de 492 % en avril, 283 % en mai et 93 % en juin. Entre mai et juin, le marché a conservé un niveau élevé comme au trimestre précédent. Seule la croissance de fret en provenance d'Allemagne vers la France est à la hausse par rapport à 2020 avec une offre qui a décuplé dès le premier mois : 1312 % en avril, 731 % en mai et encore 99 % en juin 2021.

Volumes de fret supérieurs au niveau d'avant-crise en Espagne 

Les frets proposés au départ de l'Espagne vers le reste de l'Europe continuent globalement de croître. Dans l’autre sens, c.-à-d. des autres pays européens à destination de l’Espagne, la croissance est plus faible par rapport au premier trimestre 2021. Par rapport à la période d'avant-crise, on observe surtout une croissance significative en mai 2021, notamment pour les offres de fret de l'Espagne vers l'Allemagne (+104 %) et vers la France (+71 %) par rapport à mai 2019. Le nombre d'offres de fret au départ de l’Allemagne vers l'Espagne a connu la plus forte progression en mai 2021 par rapport à 2019 avec 125 %. Mai est un mois particulièrement important en Espagne en raison des exportations et des importations de denrées alimentaires : par rapport à 2019, le volume global du fret a augmenté de 80 % en mai 2021. Seules les offres de fret à destination de la Roumanie ont régressé et fluctué au deuxième trimestre : -53 % en avril, -12 % en mai et +73 % en juin.

_________

Depuis 2009, l’entreprise FreightTech TIMOCOM utilise le baromètre du transport pour analyser l’évolution de l’offre et de la demande de transport de 46 pays européens dans la bourse de fret intégrée dans le Smart Logictics System. Plus de 135 000 utilisateurs déposent chaque jour jusqu'à 800 000 offres internationales de fret et de véhicules. Ce système aide les plus de 45 000 clients de TIMOCOM à atteindre leurs objectifs logistiques de façon intelligente, sûre et simple.

 

 

 

haut