Smart Logistics System 24.03.2020
4 min.

Coronavirus : comment surmonter les goulets d’étranglement qui entravent la production et le commerce grâce aux capacités des véhicules

Le Coronavirus a des répercussions sur les capacités de transport en Europe : la demande européenne de véhicules et de marchandises augmente

Surmonter la crise en réagissant à temps

La propagation du Coronavirus a de plus en plus de répercussions sur le transport routier de marchandises en Europe. Le baromètre du transport de l’entreprise FreightTech TIMOCOM enregistre actuellement une forte augmentation des offres de fret internationales.

Important

En raison de la hausse actuelle de la demande de denrées non périssables et de biens de consommation, les capacités de transport sont plus sollicitées que jamais à l’échelle internationale. S’ajoute à cela les jours fériés à venir qui pourraient encore aggraver la situation. Les producteurs des secteurs de l’industrie et du commerce doivent d’ores et déjà se préparer à un manque de véhicules.

Depuis des années, la manque de chauffeurs dans le secteur de la logistique entraîne des goulets d’étranglement pendant les pics saisonniers. Et les répercussions du Coronavirus accentuent encore cet effet. C’est ce que démontrent également les données du baromètre du transport de TIMOCOM :

En janvier et février de cette année, de fortes augmentations des offres de fret ont été constatées dans toute l’Europe. Le besoin a augmenté de 9 pour cent par rapport à janvier 2019. En février 2020, ce chiffre a encore augmenté pour atteindre 13 pour cent de frets déposés dans le Smart Logistics System de TIMOCOM par rapport à la même période en 2019.

Si l’on observe cette situation dans le plus pays le plus touché d’Europe, l’Italie, cette tendance est confirmée par les répercussions du Coronavirus : en janvier 2020 nous avons enregistré 11 pour cent de frets en plus avec un lieu de déchargement (et de chargement) en Italie par rapport au même mois de l’année passée. En février 2020, ce chiffre a encore augmenté et 34 pour cent de frets supplémentaires avec un lieu de destination (ou de chargement) en Italie ont fait l’objet d’un appel d’offres par rapport à l’année précédente. Cette tendance semble se confirmer dans les premières semaines de mars : en effet, pendant plusieurs jours, nous avons constaté un volume de fret nettement supérieur à celui du mois de mars 2019. Les importations de marchandises en Italie ont progressé de 24 pour cent au cours des dix premiers jours et les exportations, de 8 pour cent par rapport à la même période l’année passée.

En outre, selon les experts du spécialiste de l’informatique et des données, TIMOCOM, la pénurie actuelle de produits en provenance de Chine, entraîne une augmentation de la demande de ces produits en Europe. De plus, le secteur du commerce a invité les fournisseurs de produits alimentaires à fournir de plus grosses quantités d’aliments et de biens de consommation. Dans les Länder allemands de Bavière et de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l’interdiction de circuler le dimanche applicable aux camions a été temporairement assouplie pour éviter les problèmes d’approvisionnement et de marchandises suite à la propagation du Coronavirus. Cette mesure doit être étendue à l’ensemble du pays.


Si cette tendance se poursuit, la demande de véhicules poursuivra sa progression au cours des semaines 15 et 16 en raison des jours fériés et de la semaine de travail raccourcie.

La diversification des modes de livraison et d’approvisionnement permet de garantir la continuité du service

Comment les entreprises de l’industrie et du commerce doivent-elles gérer la situation actuelle ?

Dans un premier temps, il est important de garantir la clarté et la transparence sur les différents niveaux de la chaîne d’approvisionnement tout au long du processus de création de valeur. Dans ce contexte, les aspects suivants doivent être pris en compte : quels matériaux, matières premières ou pièces vont être requis pour quels produits et dans quelle quantité ? Combien de clients et quels types de clients sont concernés ? Quels fournisseurs sont impliqués dans le processus et dans quelle mesure sont-ils impactés par ces goulets d’étranglement ? Quelles alternatives y a-t-il ?

Pour assurer la continuité du service, il est important de mettre en place, dès le début, des modes de livraison et d’approvisionnement aussi diversifiés que possible. Les différentes possibilités d’action permettront d’éviter les problèmes d’approvisionnement. Les responsables de la logistique doivent donc réagir de façon proactive à l’évolution actuelle et identifier les répercussions potentielles sur leur chaîne d’approvisionnement pour pouvoir recourir rapidement à des alternatives en cas de besoin.

 

 

Source photo ©stock.adobe.com_WavebreakmediaMicro

 

Partager sur ...
haut

Je donne mon accord afin que cette page utilise des cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus