TIMOCOM Logo

JavaScript n'est pas activé dans votre navigateur.

Les fonctions de ce site Inernet sont dont restreintes. Afin de pouvoir accéder à toutes les fonctions, veuillez activer JavaScript dans la configuration de votre navigateur.

Démarrage difficile en 2012 pour le marché du transport

Le froid persistant s'est reflété dans les tendances exprimées par le baromètre du transport de TimoCom

Düsseldorf, 2012-04-03. Le secteur du transport a connu son pire début d'année depuis la grande crise économique de 2008. C'est ce qui ressort des chiffres actuels du baromètre du transport de TimoCom. Ainsi, au 1er trimestre 2012, le volume de fret par rapport aux véhicules disponibles était de 20 points de pourcentage inférieure à la valeur de référence de l'année précédente. Avec la remontée des températures, le marché du transport semble toutefois lentement "se réchauffer".

Peu après la Saint-Sylvestre, il y a eu un brusque redoux. En Europe de l'Ouest, le printemps a fait son entrée en début d'année. Parallèlement, le baromètre du transport de TimoCom, fournisseur de la bourse de fret et de véhicules phare en Europe, TC Truck&Cargo®, est remonté par rapport à la fin 2011. Malheureusement, cette tendance à la hausse n'a pas duré, tant du côté des températures que de celui du secteur du transport. Mi-janvier, l'hiver est arrivé, gardant son emprise sur l'Europe jusqu'à la fin février. Un important décalage entre fret et véhicules s'est traduit sur le baromètre du transport de TimoCom. 31 % pour le premier contre 69 % pour le deuxième. Un recul sensible par rapport à la même période l'an dernier, où l'on recensait 54 % pour le fret et 46 % pour les capacités disponibles.

Un résultat mis à mal par la percée hivernale
Les températures glaciaires en Europe ont persisté en février. Le baromètre du transport de TimoCom a semblé lui aussi gelé, restant quasiment inchangé en fin de mois par rapport au mois précédent, avec un rapport fret-véhicules de 32 à 68. Des valeurs une fois encore largement inférieures à celles de l'an passé (51 à 49). « Les températures hivernales parfois très rudes du début d'année ont sensiblement mis à mal le résultat trimestriel du secteur du transport. Nous savons par exemple par nos clients qu'en ex-Yougoslavie, le marché du transport a quasiment périclité en février. Naturellement, le baromètre du transport de TimoCom l'exprime », explique Marcel Frings, porte-parole de TimoCom.

Des signes de reprise
Traditionnellement, en mars, notamment en raison de l'arrivée de Pâques, le transport reprend. Ce fut le cas au 1er trimestre 2012, mais à un niveau faible. « En mars 2010, le volume de fret moyen s'élevait à 54 % et en 2011 à 59 %. Mais cette année, les signaux des deux premiers mois étaient déjà si faibles que le rapport fret-véhicules n'a été que de 42 à 58 », commente Marcel Frings à propos de la situation sur le marché du transport.

Le baromètre du transport de TimoCom ayant terminé, au 1er trimestre 2012, sur un résultat de 35 à 65 (2010: 44:56; 2011: 55:45), la question demeure de savoir comment le marché du transport va continuer à se développer au cours du prochain trimestre. L'élargissement de la crise européenne joue à cet égard un rôle clé. Y aura-t-il d'autres effondrements, tels que dans des pays comme l'Espagne ? Et quel impact cela aura-t-il sur le secteur du transport ? Au cours des derniers jours du mois de mars, une petite brise tiède a soufflé sur le baromètre du transport, laissant espérer un printemps favorable.

Plus d'informations sur TimoCom et sur le baromètre du transport à l'adresse www.timocom.fr

Contact presse

Communications

TIMOCOM GmbH

Timocom Platz 1

DE-40699 Erkrath

+33 1 70 80 00 58
Je donne mon accord afin que cette page utilise des cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.