Pénurie de chauffeurs et pourcentage élevé de trajets à vide

TIMOCOM : « Le secteur des transports doit améliorer sa mise en réseau »

Partager sur ...
24.06.2019

Erkrath, le 17 juin 2019 – Une meilleure mise en réseau numérique du secteur des transports permet de réduire considérablement les problèmes actuels rencontrés par ce secteur, tels que la pénurie de chauffeurs et le pourcentage élevé de trajets à vide sur les routes allemandes. Telle est la conclusion tirée par le prestataire informatique TIMOCOM.

« La « Supply Chain doit se transformer en « Supply Flow » afin de pouvoir mieux exploiter les capacités existantes », telle est la recommandation de Gunnar Gburek.
Partager sur ...

Le salon professionnel international « transport logistic » qui s’est achevé il y a quelques jours après avoir enregistré un nombre record de visiteurs a révélé que la plupart des problèmes rencontrés par le secteur du transport depuis des années demeurent irrésolus. À l’occasion du salon, le Bundesverband Spedition und Logistik (DSLV) a donc mis en garde contre des problèmes d’approvisionnement qui pourraient s’aggraver en raison de la pénurie croissante de conducteurs professionnels. Ainsi, selon les chiffres de l’Office fédéral des véhicules motorisés, les camions allemands ont effectué 154,2 millions de trajets à vide en 2017. « Le secteur des transports doit améliorer sa mise en réseau afin de pouvoir mieux exploiter les capacités existantes », annonce le porte-parole de TIMOCOM Gunnar Gburek en commentant la situation actuelle.

 

« Supply Flow au lieu de Supply Chain »

Contrairement aux idées reçues, l’intelligence artificielle à elle seule ne permet pas de résoudre les problèmes. Il s’agit de la coopération interentreprises de partenaires et de processus dans les réseaux logistiques de transport. Cela requiert également l’accès des petites et moyennes entreprises aux services numériques de base. Les données et informations relatives aux ordres devraient pouvoir être échangées de façon intelligente, sûre et simple dans la chaîne de transport.

Inversement, les fax encore trop répandus ou les fichiers pdf envoyés par e-mail constituent des obstacles à la mise en réseau durable. Gburek : « Chaque rupture de média ralentit la numérisation et réduit les possibilités d’exploiter au mieux les ressources disponibles. » La « Supply Chain » doit se transformer en un « Supply Flow » qui favorise une collaboration ciblée et efficace de tous les acteurs de la chaîne de transport ainsi que l’échange de données dans une infrastructure numérisée. Ceci permet de mieux estimer et prévoir le volume de transport.

Pour permettre aux entreprises du secteur du transport et de la logistique de faire leur premier pas dans l’ère numérique, TIMOCOM a présenté sur le salon « transport logistic 2019 », un système complet d’applications pour la logistique, les Smart Apps de TIMOCOM. Ce système permet aux utilisateurs de traiter numériquement des ordres de transport dans un réseau de plus de 43 000 partenaires commerciaux potentiels, via une interface unique.

haut

Je donne mon accord afin que cette page utilise des cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité. En savoir plus